Lundi, Skam arrivait sur les écrans français. Cette série norvégienne, dont le succès repose en partie sur le fait que les téléspectateurs peuvent suivre les personnages en temps réel sur les réseaux sociaux, avec des épisodes à la télévision pour résumer l’action, a été adaptée en France.

Et cette nouveauté a donné l’occasion au service public d’en lancer une autre : france.tvslash, un média numérique destiné aux jeunes adultes.

« Créer un lien, une résonance »

Mais donc, qu’est-ce qu’on va y trouver ? Ben, c’est pas évident… « On souhaite construire l’offre avec le public, précise Antonio Grigolini, directeur numérique chaînes et programmes de la Direction du numérique de France Télévisions. On écoute le plus possible les internautes qui réagissent à nos vidéos pour créer un lien, une résonance avec leurs attentes. »

Concrètement, l’offre est qualifiée de « généraliste » : « On trouvera de la fiction, des documentaires, des magazines, des formats de flux, des vidéos en autoplay pour les réseaux, poursuit Tiphaine de Raguenel, la directrice des programmes de France 4. Les réseaux, c’est l’endroit où on peut spécifiquement s’adresser aux 18-30 ans. » Manquent tout de même encore à l’appel Instagram et Snapchat, les réseaux utilisés par les plus jeunes de leur cible d’âge.

Une déclinaison sur tous les supports

Et Slash, quel que soit son support, sera le lieu où on pourra échapper aux infos, même si les reportages et les documentaires auront leur place sur la chaîne. A la place, Skamet Ping Pong, du côté de la fiction, et des documentaires et reportages sur les parcours humains et professionnels de la génération 18-30 ans, qui sont rarement linéaires.

Le but ? « Guider cette génération dans cette étape d’orientation entre la fin du lycée et l’installation, période durant laquelle on vit une centaine de premières fois », confie Tiphaine de Raguenel. Eh bah, il y a du boulot !